Vous avez découvert récemment, dans le planning des entraînements, des plages horaires « Préparation Physique ».

Afin de faire toute la lumière sur cette nouveauté 2018-2019, voici les explications de Laurent Landini, responsable de la Préparation Physique des jeunes.

Je vais tenter de brosser, en quelques lignes, le cheminement qui a conduit l’OC Academy à inscrire l’athlétisation et la préparation physique (PP) dans la formation proposée aux jeunes joueurs.

De nombreux intervenants ont participé à lancer le débat et ce, de manière consciente ou inconsciente…

En effet, sur base du retour des coachs et/ou entraîneurs, l’OC Academy a pu noter qu’il ressortait dans beaucoup de groupes des constats similaires… : « Nous avons été un peu juste en fin de match » ; « L’équipe a bien tenu la première mi-temps mais a craqué en deuxième mi-temps » ; « on se fait prendre au démarrage et on n’arrive pas à reprendre le joueur adverse » ; « On n’arrive pas à lancer un contre-attaque sans se faire reprendre » ; « Il faudrait leur apprendre à courir » ; …

Bien entendu, tous les retours n’étaient pas négatifs et ne concernaient pas que la condition physique !

Cependant, en connaissant les exigences du hockey sur gazon qui ne font que croître en même temps que la popularité de notre sport et en entendant  les remarques des intervenants, il n’était plus possible d’ignorer ce besoin fondamental de pouvoir travailler le  « physique ».

Évidemment, cela ne se fait pas du jour au lendemain et il est important de mener une approche progressive et adaptée. C’est pourquoi, nous avons tenu compte des besoins des joueurs, de leurs pratiques et des spécificités liées à leurs âges respectifs.

Approche adaptée :

Au cours du développement d’un enfant vers l’âge adulte où l’entraînabilité est maximale, il y a des périodes propices ou non au travail de certains aspects comme : la motricité générale/spécifique, la souplesse, la vitesse, l’endurance, la résistance et la force.

A tire d’exemple, sans trop entrer dans les détails, on favorisera la motricité générale avant l’âge de 8 ans pour aider le système nerveux (toujours en construction) à multiplier les chemins neuroniques au travers de stimuli multiples et variés. La vitesse sera d’autant plus sollicitée vers l’âge de 10 ans pour aider au recrutement et à l’orientation de certaines fibres musculaires. La résistance sera, quant à elle, proscrite avant l’âge de 16 ans à cause d’une plus faible activité de certaines enzymes due à l’immaturité.

Approche progressive :

Ceci étant dit et au risque de me répéter sur l’importance de la progressivité, la charge de travail doit augmenter avec le temps. Tout dépend de l’objectif que l’on se fixe mais si l’on vise toujours plus haut, on ne peut pas continuer éternellement avec 2 séances par semaine. Il faut envisager de multiplier le nombre de séances hebdomadaires au cours de la formation pour ne pas dire carrière.

En pratique :

> Le travail d’athlétisation commencera avec les U9 au travers d’éducatifs de course pour améliorer la technique de course et d’appuis dès le plus jeune âge. Il est plus facile d’apprendre le bon geste tout de suite avec une éducation athlétique appropriée plutôt que de devoir envisager une rééducation ultérieurement. Cela se fera au début de l’une des deux séances de hockey à raison d’une fois par semaine.

> Les U10 et U11 feront quant à eux de la vitesse au début de l’une de leurs deux séances de hockey.

> Les U12 auront également de la vitesse au programme et seront initiés à un travail intermittent (endurance de haute intensité). La vitesse sera travaillée au début de l’une des 2 séances de hockey et le travail intermittent sera mis en place à la fin de l’autre séance.

> Les U14 en feront de même et se verront ajouter un travail de pliométrie légère (essentiellement des bondissements pour le renforcement des membres inférieurs) et/ou du FTS (functional training for sports : exercices de renforcement avec recherche d’équilibre) et ce, une semaine sur deux.

> Les U16 seront soumis au même régime que les U14 à la seule différence que la 3ème séance se fera toutes les semaines !

> Il ne faut pas oublier les U19 mais, pour eux, j’attends de pouvoir discuter avec les coachs pour établir une planification.