1. Quel est ton parcours de hockeyeur, depuis combien de temps joues tu en équipe 1 ?

J’ai commencé le hockey à l’âge de 13 ans. J’ai découvert le hockey grâce à ma sœur qui a commencé bien avant moi et c’est bien évidemment devenu une affaire de famille. Venant du football, mes coéquipiers de l’époque m’ont logiquement proposé le poste de gardien qui venait de se libérer en cadet (U14). J’ai vite pris plaisir à ce poste qui est tellement particulier et fort en responsabilité. Cela fait ma 14ème saison en équipe première. Et 14 ans que j’ai toujours autant de plaisir à monter sur un terrain et jouer pour l’Old Club.

2. Quel est ton meilleur souvenir avec l’ Old Club ?

Je dois avouer que ma tête est remplie de bon souvenirs et d’anecdotes avec l’Old Club. Le meilleur souvenir reste quand même la montée en Division Honneur, il y a 10 ans. L’ambiance avec le public et la fanfare était dingue. Et l’année en division d’honneur était vraiment riche en expérience. Maintenant, je suis sûr qu’il y aura encore d’autres souvenirs qui pourront rivaliser avec ce dernier dans les années qui viennent. Cela fait 4 ans qu’on arrive à garder plus ou moins le même noyau de joueur et on peut dire que maintenant le groupe arrive à maturité. On peut faire de belles choses dans le futur si on continue comme ça.

3. Qu’est-ce que tu aimes dans le Hockey à l’ Old Club ?

J’aime le hockey pour son côté exigeant et la vitesse du jeu. Il y a aussi bien entendu les valeurs de fair-play qui sont très agréables sur le terrain. Du point de vue sportif, l’Old Club s’est vraiment professionnalisé dans l’encadrement des entraînements. En tant que gardien, il n’y a pas mieux dans la province de liège pour se former et se perfectionner grâce à Elise. Mais l’Old Club, c’est aussi l’extra sportif. L’Old club m’a permis de créer des liens avec beaucoup de personnes. Un deuxième groupe d’ami, une deuxième famille avec qui j’ai plaisir de passer des moments.

4. Quel sont tes objectifs personnels et collectifs pour cette année ?

Mes objectifs personnels, je dois avouer que je n’y ai pas pensé pour cette année tellement le défi du maintien prend le dessus par rapport au reste. Maintenant, je pense que le fait d’arriver à tenir le rythme avec les 3 entraînements par semaine plus le match du dimanche est déjà un objectif en soi pour moi. Ce n’est pas évident de jongler avec vie privée, vie professionnelle et vie sportive. Nos coachs me poussent à me surpasser avec ce rythme.
Les objectifs collectifs sont le maintien en D1 et aussi notre invincibilité à domicile depuis l’arrivée du nouveau terrain. On a retrouvé nos infrastructures avec nos habitudes pour les matchs du dimanche. Ca doit impressionner n’importe quelle équipe de venir jouer à Liège.

5. Quelles sont des plus grandes qualités de hockeyeur ?

Le travail et la rigueur. On peut les constater grâce aussi à l’équipe nationales. Les Red Lions obtiennent de magnifiques résultats à force de travail et de rigueur durant leurs entraînements. À nous, hockeyeurs lambda, d’en prendre exemple si on veut s’améliorer dans ce sport.
Et en tant que gardien, il y a aussi la communication avec les coéquipiers qui est super importante pour prévenir du danger et aussi rester concentré sur le match.

6. Que penses-tu devoir encore améliorer ?

Je dirais mes sautes d’humeur sur le terrain même si ces dernières années, je me suis assagi. Je parlais justement de la communication dans le point précédent. Mais avec José, il ne veut plus qu’on crie sur un terrain, il veut du positif. J’essaie de l’écouter mais ce n’est pas évident. Mes coéquipiers vous diront certainement le contraire, ils trouvent que je m’énerve encore un peu trop 😉. Cela fait partie de mon charme aussi. Mais comme je dis toujours, ce qui se passe sur le terrain, reste sur le terrain. Mon humeur est surtout liée au stress et à l’adrénaline du match. Une fois le match terminé, tout cela est déjà oublié et la rancune n’existe pas envers mes coéquipiers.

7. Peux-tu préfacer ta prochaine rencontre ?

La rencontre de ce dimanche se jouera contre le Wellington. Bonne équipe de D1, qui a des saisons avec et des saisons sans. On dirait que cette année est positive pour eux en voyant leur début de saison. Je m’attends à un match difficile car ils ont la même mentalité que nous. Ils vont aux duels et rien n’est jamais gagné tant que le match n’est pas fini. À nous de faire le travail pour surtout rester invaincu à domicile devant nos amis, familles et supporters.